Pour maîtriser le regroupement de prêt

Ecrit par admin le 22/01/2016

Le rachat de crédit ne sous-entend pas qu’il y a surendettement. Le mot dette qui va de pair avec la notion de crédit est à tort confondu avec le surendettement, il ne s’agit pourtant pas de la même chose car une personne surendettée n’est plus en mesure de payer ses échéances.

Le rachat de crédit ne sous-entend pas qu’il y a surendettement

Le mot dette qui va de pair avec la notion de crédit est à tort confondu avec le surendettement, il ne s’agit pourtant pas de la même chose car une personne surendettée n’est plus en mesure de payer ses échéances. À l’inverse, un emprunteur se tournant vers le rachat de crédit cherche à profiter de l’amélioration de ses finances personnelles pour obtenir des conditions inférieures à celles auxquelles il rembourse actuellement ses dettes.

Pour bien être conseillé sur votre rachat de credit
, vous devriez remplir un formulaire sur le site de creditprox, l’un des courtier les mieux placé d’internet actuellement. Le devis est toujours gratuit !!
À vrai dire, les professionnels de la finance aux particuliers recommandent de tenter le rachat de crédit tous les 6 mois afin de vérifier si la conjoncture économique actuelle en plus de la souplesse des conditions d’accès à l’emprunt pourrait leur permettre de renégocier leurs dettes actuelles à moindre coût. Il faut bien garder en mémoire que le but de cette opération financière et de faire diminuer le montant des mensualités sans en augmenter la durée des remboursements, et par voie de conséquences d’économiser sur les intérêts restant à payer en les diminuant.

Il arrive qu’une renégociation de la dette d’un ménage permette de réaliser une économie de 100 ? par mois, cela pourrait ne pas paraître suffisant au lecteur pour entamer toutes les démarches auprès d’un courtier, et pourtant sur il y aurait une économie de 1200 ?, fort appréciable sur un budget vacances.

Comment faire reprendre la totalité de vos prêts qu’il s’agisse de locatif ou de biens mobilier

Le regroupement d’emprunts est sans doute l’opération financière la plus profitable aux particuliers, car il peut déboucher dans les meilleurs cas sur une diminution de 25 % du montant des mensualités, tout en conservant la même durée de remboursement que précédemment.

Même lorsque les actuels détenteurs de la dette refusent de lever les pénalités de remboursement anticipé des emprunteurs en arguant que ces derniers partent vers la concurrence via un rachat de crédit, le simple fait d’obtenir un taux immobilier au lieu d’un taux à la consommation peut permettre d’abaisser suffisamment les charges de l’emprunteur pour rendre l’opération viable.

Le mécanisme consistant à inclure un prêt immobilier au sein d’un rachat contenant plusieurs crédits implique que les autres dettes seront garanties par l’hypothèque ou la caution qui doit automatiquement couvrir le bien immobilier. Et bien évidemment à partir du moment où l’on est en mesure de garantir un financement avec un immeuble, le taux est plus faible que si le prêteur ne disposait d’aucune contrepartie.

Choisir le rachat de crédit pour mieux bénéficier de financements

Les banques ne sont pas contre le refinancement, loin de là car elles en tirent leur principale ressource, ce qu’elles n’acceptent pas en revanche est un taux d’endettement au-delà de 33 %. Ainsi, des emprunteurs se trouvant déjà au-dessus ou proches de ce seuil de 33 % seront en mesure de souscrire un nouveau prêt s’ils font reprendre la totalité de leurs dettes à un taux inférieur, leur donnant des mensualités propres à ne pas dépasser le plafond de 33 %.

Dans le meilleur des cas on ne change pas la durée des remboursements afin de ne pas alourdir le poids de la dette, mais cela sous-entend que le nouvel emprunt sera de faible montant par rapport à la totalité de la dette. Oui il est possible d’effectuer un rachat de crédit afin de diminuer le montant des mensualités dans le but d’obtenir suffisamment peu d’endettement pour en rajouter d’autres, mais cela doit souvent passer par un rallongement de la durée totale des remboursements et par voie de conséquence une augmentation du montant des intérêts à payer répartie sur toute la durée.

C’est effectivement quand on a emprunté sans limites et que l’on souhaite acheter un nouveau bien de consommation à crédit que l’on réalise que l’on a atteint un seuil d’endettement maximal, c’est à ce moment que l’on se tourne vers le rachat des crédits actuels pour se permettre d’en souscrire un nouveau. Grâce à ce principe, une famille pourra demander à un courtier de lui trouver une banque ou une société de crédit pour reprendre la totalité de ses dettes mais également pour lui accorder un autre prêt afin de s’offrir un objet dont ils ont envie.

Les axes de la négociation d’un rachat de crédit

Devenir propriétaire d’un bien immobilier ou effectuer un rachat de crédit nécessite certes des talents de négociateur, mais surtout au départ il est important de comprendre les éléments constituant les leviers et points d’appui nécessaires pour gagner l’attention d’une banque ou d’une société de crédit.

De nombreux facteurs interviennent dans le calcul du coût d’un regroupement de prêt, entre les frais de dossier et les indemnités de remboursement viennent s’intercaler les commissions de courtage des intermédiaires, sans oublier l’assurance emprunteur que l’on oublie trop souvent de prendre en compte. Tous ces facteurs sont à mettre en avant avec plus ou moins d’insistance en fonction des préférences de l’établissement financier auquel on s’adresse.

L’une des premières cibles à laquelle un négociateur en rachat de crédit expérimenté va s’adresser est la banque chez laquelle l’emprunteur est domicilié, bien évidemment cette dernière a pour elle le fait que son client sera obligé de lui verser des pénalités de remboursement anticipé au cas où il fait racheter ses prêts par un établissement concurrent. Cependant elle sait aussi que le courtier tentera d’obtenir des conditions propres à contrebalancer le poids de ces indemnités, par exemple en déplaçant le compte courant de l’emprunteur auprès du repreneur. Cet argument permet aux protagonistes de trouver un terrain d’entente qui permet au final à la personne intéressée de faire reprendre ses dettes à son avantage.

Il n'y a pas de commentaire, soyez le premier.

Laisser un commentaire

Pour alléger son budget ou pour faire face à une situation de crise financière, le rachat de cré...
Panorabanques.com est le nouveau site gratuit d’information et de comparaison des tarifs et servic...
Le restructuration de dette, c’est quoi ? Monsieur tout le monde pense que le regroupement de prê...
Société totalement indépendante vis-à-vis des banques en ligne, FMGB Web propose de découvrir, ...